La grève du zèle : à méditer