Résolution de conflit : les limites du droit et de la justice